Hadopi, après le coup droit, le revers

tux-politique.pngAprès le coup droit reçu grace à SeedFuck pour les torrents (vu chez Korben), la loi Hadopi prend un (nouveau) revers avec la découverte des serveurs de TMG par un internaute sur le réseau peer-to-peer eDonkey. Trident Media Guard (TMG) est la société mandatée par Hadopi pour détecter les téléchargements illégaux sur les réseaux P2P et fournir les adresses IP des pirates à la haute autorité.

Pour récolter les adresses IP des pirates sur les réseaux P2P, TMG doit positionner ses serveurs sur ces mêmes réseaux. Ils y apparaissent donc au même titre que n'importe quel utilisateur. C'est ce qui a permis à notre internaute de trouver les adresses IP des serveurs de TMG via une simple requête whois. Grace à cela on a la liste des adesses IP des serveurs de TMG ainsi qu'une bonne partie des fichiers surveillés (Michael Jackson, Balavoine, Black Eyed Peas, Daft Punk, Heroes, ...).

Avec SeedFuck on a eu la preuve que l'adresse IP peut être aisément manipulée et qu'elle ne constitue en aucun cas un élément valide pour poursuivre un présumé pirate. Avec cette nouvelle affaire on voit désormais que si piratage il doit y avoir, il se fera en contournant les moyens de surveillance mis en place par la haute autorité, la rendant ainsi obsolète.

source : lepoint.fr