Les balbutiements du stockage quantique

tux-education.pngUne équipe de l'université nationale d'Australie (ANU) effectuant des recherches sur la mémoire quantique a mis au point une "preuve de concept" d'appareil de stockage quantique. Le principe est d'envoyer un photon dans un cristal refroidi à -270°C, à cette température le processus mis au point par l'équipe permet de stopper la course du photon et de le conserver dans le cristal. Une fois conservé le photon peut alors être relâché au moment que l'on souhaite. Cette technique permet donc d'enregistrer des informations, de les conserver puis les lire ultérieurement.

crystal_memory.jpg
La lumière traverse le cristal dans l'appareil à mémoire quantique
Photo : ANU

Un autre aspect quantique intéressant est la duplication de l'information. Les mécaniciens quantiques expliquent qu'il serait possible qu'une manipulation de l'information contenue dans un premier cristal affecte immédiatement l'information contenue dans un second, et cela quelque soit la distance qui les séparent. A l'heure où l'archivage pérenne de l'information pose certains problèmes cette découverte pourrait être une piste des plus intéressante à suivre.
En effet des solutions sérieuses d'archivage numérique pérenne sont proposés par des établissements comme le CINES qui proposent leur service d'archivage pour répondre au besoin grandissant de conservation de notre patrimoine. A une époque les archives étaient des tablettes de granite, peu commode certes, mais qui avaient cet avantage certain : elles traversent le temps de manière très honorable. Maintenant que nous sommes à l'ère du tout numérique, nous disposons d'une pléthore d'outils très pratiques pour la saisie et le traitement de l'information mais nos supports de stockage ont un peu de mal à traverser les décennies.
Nous n'évoquerons pas les disquettes... nous avons tous (enfin pas les plus jeunes d'entre nous  ) placé un document important sur une disquette qui le jour j s'avérait être illisible. Mais même les supports optiques ont une durée de vie relativement limitée. Il est par exemple conseillé de refaire une copie d'un cd/dvd tous les cinq ans car au delà le risque d'altération devient trop grand.
Hors comme le stockage quantique utilise des photons on peut espérer que leur état ne s'altèrera pas de si tôt.

Mais nous pouvons évoquer une autre solution car s'il est un paradigme que nous autres internautes connaissons bien c'est qu'une information publiée une fois sur le net ne disparait jamais vraiment. Et si cela est possible c'est qu'en fait la dite information est dupliquée de nombreuse fois. Par les moteurs de recherche, par les proxy-caches et parfois par les internautes eux même. L'idée ici est que plus nous dupliquons une information plus les chances de la perdre totalement sont faibles. Seulement tout ceci est valable sur une information stable, c'est dire qui n'est jamais mise à jour. Car dans cette situation si elle est mise à jour à la source, ce ne sera pas forcément le cas des duplicatas. Alors certes la version à jour de l'information sera elle aussi dupliquée mais la version antérieure subsistera toujours à certains endroits. Hors, c'est là que les lois de la physique quantique pourraient aider. En effet les chercheurs ont indiqué qu'il serait possible de créer deux cristaux en quelque sorte "liés". Les modifications des données sur l'un se répercutant instantanément sur l'autre. Voila qui permettrait la réplication de l'information et la synchronisation de celle-ci.

On peut alors se laisser aller à réver d'une banque de donnée contenant les archives d'un ou plusieurs pays située bien à l'abri sous terre et son réplicat... sur la lune.

source  : slashdot